g t b v p a c l
> Youssef AMGHAR


Entre pâte et métal.

Matière blanche et rouille suspendue comme le vent, comme une poussière, comme un regard. Des pièces carrèes dressées tel un miroir transcendent l’espace et le rythme dans une mélodie duale. Deux matériaux pour intercepter la lumière, deux couleurs pour donner au volume la sobriété magique des choses profondes. Une invitation au partage sans retenue. Une invitation à pénétrer dans un monde personnel où chaque morceau de pâte blanche ou de métal rouille guide les sens dans les doux chemins singuliers.
Féconder le volume dans une approche sérielle, dans une installation comme un Espace-Lieu où se rencontrent les matières, les formes et les différences, comme un Lieu vivant ouvert sur les figures du dehors, sur les figures du dedans.
Affiner le volume, jusqu’à la rigueur, jusqu’à la grâce du geste épuré, pour mieux le cueillir, pour libérer sa faconde plurielle.
La pâte blanche et sèche se stratifie comme le temps se décline dans la montagne. Elle monte vers le regard et offre aux yeux des couches d’émotions. Le temps est là, fourni, immaculé, en pleine création, tourbillonnant comme le vent, agrippant la lumière, et empruntant à ton regard le souffle de ton être là. Une atmosphère qui invite au silence et au voyage constellé. Une atmosphère qui me renvoie, comme une étoile, le scintillement de ma présence au monde.

Youssef Amghar, 2004

 


Youssef Amghar
Écrivain, Photographe

Il a publié
"Il était parti dans la nuit"
"Le vieux palmier"
Aux Éditions L'Harmattan